Les élections européennes, comment ça fonctionne ?

En suivant les infos, tu as sûrement dû voir des news à propos des prochaines élections européennes. Cela dit ce n’est pas forcément toujours très clair. Qui vote ? Quand vote t-on ? Pour qui vote t-on ? On t’explique tout en détails.

Qui vote ?

Pour pouvoir voter à ces élections, il faut être ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne, c’est-à-dire un citoyen d’un des 28 pays membres, dont fait partie la France. En plus il faut avoir la majorité, soit plus de 18 ans pour la France, et avoir le droit de vote. Certaines personnes, parce qu’elles ont été condamnées par la justice ou pour des raisons médicales par exemple, n’ont pas ce droit.

Quand vote t-on ?

Les élections s’étalent du 23 au 26 mai 2019 dans l’ensemble des pays membres. En France, elles se dérouleront le dimanche 26 mai. Dans les départements d’outre-mer, ça sera le samedi d’avant. Par exemple les Pays-Bas seront les premiers à pouvoir voter, le 23 mai. L’Italie, elle, sera la dernière à fermer ses votes, puisque les Italiens pourront voter le dimanche 26 jusqu’à 23h.

Pour qui vote t-on ?

On a l’habitude en France, avec les élections présidentielles ou législatives pour les députés, de voter pour une seule personne. Dans les élections européennes, les choses sont un peu différentes : on vote pour une liste de personnes. Au sein le parlement européen, chaque pays membre dispose d’un nombre de sièges proportionnel à sa population. Ainsi, l’Allemagne qui est le plus peuplé d’Europe, possède le plus de députés (96), ensuite la France (79), l’Italie (76),… Chaque liste de chaque pays doit avoir autant de personnes que des sièges disponibles pour le pays. En France, toutes les listes qui se présentent ont 79 noms, avec une alternance de chaque sexe (si le premier nom est une femme, le suivant est homme, puis de nouveau une femme, etc.) Parmis toutes les listes candidates en France, on retrouve celles des grands partis politiques, mais aussi d’autres listes moins connues.

Qui sera élu ?

Ici encore, les choses sont un peu différentes de ce qu’on connaît en France. On a l’habitude des élections à deux tours. Lors des élections européennes il n’y a qu’un seul tour. De plus, ces élections sont dites à scrutin proportionnel. C’est à dire qu’il est possible que seulement une partie d’une liste candidate soit élue, alors que le reste ne l’est pas. Dans le cas des élections européennes, si une liste obtient au moins 5 % des voix, elle a un certain nombre de sièges au Parlement Européen, et ce nombre de sièges est proportionnel au nombre de voix obtenus. Ainsi plus une liste a des voix, plus elle a de sièges. Une fois élus, ces députés auront pour mission de représenter les habitants de leur pays au Parlement Européen. Pour ça ils peuvent (et doivent même) débattre à propos des lois, les amender, c’est à dire proposer des ajouts ou des modifications, et les voter. Ils sont aussi en charge du vote du budget de l’Union européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *