Le spiritisme, une pratique séduisante mais dangereuse

Le spiritisme… Ce sujet sensible et cette pratique dangereuse te disent quelque chose ?
Sorcières, voyants, médiums, magie noire, tables tournantes, écriture automatique : nous allons t’expliquer pourquoi il faut se méfier de ce monde paranormal et à part.

De nombreuses personnes en quête de sens ont déjà tenté de rentrer en contact avec le monde des esprits, après le décès d’un proche, en recherche d’amusement ou tout simplement par curiosité du paranormal.

Quelques pratiques

Faire tourner les tables : pour tenter de dialoguer avec les esprits de l’au-delà, des personnes se rassemblent autour d’une table.
Ils posent leurs mains sur une planche appelée “Ouija” sur lequel apparaît l’alphabet latin, les dix chiffres arabes et une flèche et posent des questions aux esprits en faisant bouger la flèche.

Ecriture automatique : une personne place une feuille devant soi, tient un stylo et invoque les esprits sans réfléchir à ce qu’elle écrit.

La magie noire : il s’agit d’invoquer les esprits pour qu’ils jettent un mauvais sort qui met en danger autrui et à son corps, à ses biens, à ses animaux ou encore à sa réputation…
Le but étant d’infliger une maladie à quelqu’un, de faire séparer un couple : des pratiques malsaines et peu sympathiques…

Une pratique qui parait séduisante…

Certaines personnes pratiquent le spiritisme en croyant qu’il pourront rentrer en contact avec leurs proches décédés.

…mais dangereuse !

Pratiquer le spiritisme, c’est ouvrir la porte à un monde paranormal, dangereux qu’on ne maîtrise pas.
Le “plaisir” aura été de courte durée et les conséquences durent sur le long terme : entendre des voix, les maisons hantées…
Il est impossible de parler à un être décédé via le spiritisme. On rentre seulement en contact avec des esprits mauvais et malveillants.
Si tu connais des personnes qui veulent pratiquer le spiritisme, n’hésite pas à les prévenir des dangers, c’est une manière de les protéger.

Halte aux idées reçues : les cas de possessions aussi impressionnantes que dans les films (cracher du feu et des clous) sont rares. Généralement, cela se manifeste par des voix entendues.

Que faire si j’ai déjà essayé de rentrer en contact avec le monde paranormal ?

Cependant, si un jour tu t’es essayé au spiritisme, ne t’inquiète pas. N’hésite pas à en parler à un prêtre de ta paroisse. Il n’est pas là pour te juger. Il sera capable de discerner si tu es pourra dire une prière de délivrance pour te protéger du mal et te faire sortir de ce piège, ou te rediriger vers un prêtre exorciste.
Il y a au moins un prêtre exorciste dans chaque diocèse.

Un regard d’espérance : du spiritisme au sacerdoce

Si tu as déjà fait des actes qui relèvent du spiritisme, cela ne signifie pas pour autant que tu ne pourras pas devenir saint. Nous sommes tous pêcheurs. Tu peux retourner sincèrement vers le Christ, il n’attend que cela 🙂
Le cas du Père Jean-Christophe est un exemple.
Il a grandi dans une famille marxiste qui rejetait la religion. Il se posait beaucoup de questions existentielles.
Il a lu le récit d’une femme qui, sous hypnose, remonte son existence jusqu’à des vies antérieures et cela le fascine. Il a construit un pendule pour tenter de retrouver des objets perdus. Un jour, il est devenu prêtre, bien placé pour parler de ce sujet aux jeunes. “Les voies du Seigneur sont impénétrables”.

Pour aller plus loin :

  • Le témoignage du Père Jean-Christophe en entier
  • Je peux réciter cette prière de protection à St Michel archange
  • Je discerne dans mes attitudes ce qui est bon et ce qui est mauvais pour moi. Comment pourrais-je me débarrasser de ce qui m’éloigne de Dieu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *