Nouvel an solidaire : A bras ouverts ! (1/2)

Ludovic a passé le soir du nouvel an avec l’association « A Bras Ouverts » (ABO). Il témoigne de ce réveillon un peu particulier…

nouvel-an-slide

 

« A Bras Ouverts » organise l’accueil d’enfants et d’adolescents ayant un handicap, au cours de week-ends encadrés par de jeunes bénévoles. L’idée est de partir en binôme (un accompagnateur – un jeune) sur un weekend dans une maison de vacances. Je suis donc parti avec Grégoire, un bon copain.

Lire aussi : le témoignage de Grégoire

Le samedi matin, tous les accompagnateurs se sont retrouvés dans un froid glacial du nord avant d’accueillir les jeunes. En chemin vers le lieu d’hébergement, nous avons fait les courses tous ensemble. C’était un peu la grande foire quand nous sommes arrivés dans le supermarché ! Pendant nos deux jours, nous avons  beaucoup joué avec notre jeune. Moi j’étais avec Hugo, il adorait s’occuper de la musique dans la maison, donc nous l’avions appelé “DJ Hugo”. Sinon, entre temps, nous préparions à manger. Et bien sûr on n’oubliait pas de prendre l’apéro avant le repas !

Nouvel an déguisé

Le soir du nouvel an, nous nous sommes tous déguisé pour faire la fête ! Vers 22h30 nous avons fait le décompte pour la nouvelle année, ensuite les jeunes sont tous allés dormir. Nous avons fait un deuxième décompte à minuit entre accompagnateurs, avant de débriefer ce qui s’était bien ou moins bien passé pour chaque binôme.

Le dimanche matin nous sommes allés à la messe. Je reconnais que nous sortions vraiment de l’ordinaire pour les personnes âgées de cette messe dominicale !

« Me mettre à la place d’Hugo. »

J’ai vraiment passé un super week-end, créant des liens d’amitiés avec les jeunes et entre accompagnateurs ! Au début j’avais un petit peur de ma mission pour ces deux jours parce qu’Hugo étant en fauteuil roulant, je devais l’aider dans toutes ses tâches du quotidien. J’étais là pour sa toilette, pour l’aider à manger, se déplacer, se changer…

Ce qui change vraiment de l'ordinaire ? C’est que je ne dois plus seulement penser à ce qui m’est nécessaire, à moi seul. Je dois aussi penser au jeune qui m'est confié. Pendant le week-end, j'ai essayé de me mettre à la place d’Hugo, me posant cette question : « Qu'est-ce que j’aimerais que l'on fasse pour moi si j'étais à sa place ? »

Par exemple le dimanche matin, nous étions en retard pour la messe et je n’ai pas vérifié si la bouche de Hugo était propre. C’est seulement après la messe que j’ai vu qu’il avait encore du Nutella du matin… Je n’étais pas très fier de ça. Mais je me suis rattrapé ensuite en lui lavant bien le visage et en passant un bon coup de peigne dans ses cheveux !

Au final, je n’ai qu’un mot pour conclure, c’est génial ! Si vous voulez avoir votre avis sur ABO, je vous laisse le découvrir par vous-même

4 Comments

on “Nouvel an solidaire : A bras ouverts ! (1/2)
4 Comments on “Nouvel an solidaire : A bras ouverts ! (1/2)
  1. Pingback: ESpérez | Nouvel an solidaire : A bras ouverts ! (2/2)

  2. merci Grégoire et Ludovic pour ces deux beaux témoignages

    apparemment Grégoire et Ludovi sont deux jeunes du nord.. Croyez-vous qu’on pourrait avoir la chance d’avoir l’un et/ou l’autre comme témoin pendant 1h auprès de JTs du nord-pas de calais rassemblés à 30 kms de lille le samedi 4 mars après-midi ? comment les contacter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *